L'actualité immobilière de l'agence ISP
31 Août

Après l’achat d’une maison en vente à Meyreuil, un nouvel arrêté protège les artisans lors d’éventuels travaux !

Depuis juillet dernier, on ne peut plus faire percer, poncer ou faire remplacer de la faïence sans avoir pris connaissance de la nature des matériaux présents dans son habitation… Un nouvel arrêté vient de paraitre et il a pour objectif d’assurer la sécurité et la santé des intervenants sur un chantier.

Vous venez d’acheter une maison à Meyreuil ? Vous avez l’intention d’y faire des travaux ? Très bonne idée ! Mais n’oubliez pas ceci : l’arrêté du 16 juillet 2019 « relatif au repérage de l’amiante avant certaines opérations réalisées dans les immeubles bâtis » vient consolider le décret du 9 mai 2017 et rend effective l’obligation de Repérage Amiante avant Travaux (RAT) pour tous les bâtiments construits avant le 1er janvier 1997. Avec cette obligation, le législateur souhaite sensibiliser les particuliers au risque de l’amiante, en plus de protéger les travailleurs sur les chantiers. L’amiante est considéré comme un risque sanitaire majeur pour les travailleurs. Il touche tous les domaines professionnels (bâtiment, génie civil, industrie, maritime, aéronautique, ferroviaire, etc.). Alors, avant de démarrer des travaux dans votre nouvelle maison à Meyreuil, vous devrez remettre à l’artisan ou à l’entreprise un rapport de repérage amiante avant travaux portant sur le périmètre et le programme exact des travaux projetés.

L’amiante est un véritable fléau
En effet, selon une étude publiée en 2015 par le Haut Conseil de la Santé Publique (HSCP), près de 100 000 décès pourraient être imputés à une exposition professionnelle à l’amiante entre 2009 et 2050. L’amiante est même considéré comme la 2e cause de maladie professionnelle et la 1re cause pour les décès ayant pour origine une maladie professionnelle. Enfin, on estime que 110 000 salariés sont exposés chaque année à des fibres d’amiante. Et les professionnels ne sont pas les seuls. Chaque citoyen est concerné sur son lieu d’habitation, de travail ou les services publics qu’il peut fréquenter.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée